… ‘Des livres et moi’ de ma convalescence … 

img_0753
Je m’en doutais la semaine dernière, ma convalescence ‘at home’ a bien été prolongée et j’en ai profité pour me reposer, perdre 3 kilos (mais le régime ‘douleur high level’, je ne le conseille pas !), prendre le temps et en perdre tout en autant et surtout bouquiner, beaucoup …

Mais vous commencez à connaitre mon esprit de contradiction et je vais commencer par … une série.

Parce que cette semaine j’ai regardé la 3ème (et dernière) saison de ‘The Leftovers’ et ce final m’a véritablement bouleversé !

Cette série aurait pu être une ‘simple’ histoire de suspens et d’ésotérisme : le 14 octobre, 2% de la population disparait, comme ça, soudainement. Et pourtant non, en trois magnifiques saisons, cette série est allée bien au delà : c’est une merveilleuse ode à la vie et à l’amour, elle parle de la difficulté de l’absence, du deuil et surtout de ceux qui restent et doivent (sur)vivre avec cette absence, ces questions qui restent sans réponse, ces relations avec les autres à réapprendre.

Cette série est un véritable chef d’oeuvre (et je pèse mes mots) et se classe au sommet de mon top 5 de mes séries cultes. Les acteurs sont justes et intenses (le très impressionnant – et sexy, on ne va pas se mentir – Justin Theroux et l’époustouflante Carrie Coon en tête), l’histoire prenante et captivante, les images sublimes où la musique y est un élément essentiel.

La musique, justement, y joue un rôle prédominant. Elle sublime les instants et magnifie l’histoire. La musique de Max Richter évidemment (et qui continue à m’accompagner, en particulier dans mes insomnies) et toutes les chansons – d’univers totalement différents – sont parfaitement utilisées (Ray Lamontagne que j’ai découvert ici, Wu Tang Clan, Charles Aznavour etc …).

La série s’est donc terminée sur un final magistral, qui nous laisse avec nos questions et nos propres croyances, questionnements et raisonnements. Cette histoire restera gravée. C’est plus qu’une série à regarder mais une expérience à vivre.

Elle prend le parti de ne pas tout expliquer, de nous laisser des ‘indices’, elle est portée par le ‘Beau’, toujours et par l’intensité de chaque instant. Chaque épisode est une oeuvre d’art et j’ai véritablement adoré vivre ces moments, et même si cette série va vraiment me manquer, elle finit en beauté.

Alors n’hésitez pas une seconde et foncez voir ce chef d’oeuvre (et venez débriefer avec moi !).

Maintenant je commence ‘Bloodline’, dans un tout autre genre. Andiamo !

Après cette petite digression, revenons à nos bouquins. Pas de poésie ni de littérature classique mais du polar, des meurtres, des énigmes et des psychopathes !

Pour commencer, j’ai eu envie de relire ‘La ligne verte’ de Stephen King. Tout le monde se souvient, j’imagine, du film et de la poignante prestation de Mickael Clarke Duncan dans le rôle bouleversant de John Coffey.

img_0756
Et ce livre m’a une nouvelle fois transporté et touché. Je ne me souvenais pas de tout et j’ai été happée par l’histoire et ses personnages.

« Boss, j’suis fatigué à cause de toute la souffrance que j’entends et que j’sens. J’suis fatigué d’courir les routes et d’être seul comme un merle sous la pluie. De pas avoir un camarade avec qui marcher ou pour me dire où on va et pourquoi. J’suis fatigué de voir les gens se battre entre eux. C’est comme si j’avais des bouts de verre dans la tête. J’suis fatigué de toutes les fois où j’ai voulu aider et que j’ai pas pu. J’suis fatigué d’être dans le noir. Dans la douleur. Y a trop de mal partout. Si j’pouvais, y en aurait plus. Mais j’peux pas. »

Stephen King nous plonge, comme chaque fois, dans un univers bien particulier et nous captive. Et quelle belle leçon de vie que nous offre là John Coffey.

Je vous conseille aussi la série d’enquêtes de l’inspecteur Aloysius Pendergast par Preston et Child. Là encore, une pointe d’ésotérisme, des enquêtes prenantes et surtout un personnage haut en couleurs, pas ordinaire et à qui on s’attache vite. Le dernier en date ‘Noir sanctuaire’ m’a tenu en haleine quelques heures.

img_0759

Vous avez surement entendu parler l’été dernier de ‘la fille du train’, polar phénomène qui a donné lieu à une adaptation au cinéma (que je n’ai pas vu, je n’aime pas voir le film après avoir lu le livre ; je suis souvent très déçue !). Paula Hawkins récidive cette année avec ‘Au fond de l’eau’, où une sœur revient sur les lieux de son enfance suite au suicide de sa sœur ; Hawkins a toujours cette façon particulière d’écrire, par de courts chapitres, le point de vue de chaque personnage, un suspens prenant qui te fait dire ‘allez encore un chapitre et j’arrête’ (mais bien sûr, on te croit !) et un final toujours inattendu. Si je ne détestais pas cette expression, je vous dirai que c’est ‘le roman de votre été’ !

Dans le même genre – et bien que je ne l’ai pas lu cette semaine, je vous en parle – je vous conseille aussi ‘l’inconnue du quai’ (et les précédents) de Mary Kubica. Une jeune femme veut prendre sous son aile une gamine et son bébé qu’elle voit perdue sur le quai d’une gare, ce n’est pas forcément une bonne idée. C’est un livre que vous aurez du mal à lâcher avant la dernière page (ou alors si vous préférez, je vous fais gagner du temps en vous racontant la fin parce que jamais vous ne pourriez penser que … Oh ca va !)


Et là, je viens de commencer ‘Conspiration’ de Giacometti et Ravenne et je suis dingue de leur personnage, Antoine Marcas, flic franc-maçon totalement ‘hors des clous’. Jetez vous sur la série complète et plongez dans son univers tout aussi ésotérique, entre passé et présent et toujours aussi haletant !

Et l’été dernier je donnais mon coup de cœur sur le blog de ma copine et il est toujours d’actualité : https://linstantlivre.wordpress.com/2016/07/01/les-guests-de-lete-n-1/

Voilà de quoi occuper votre été, vos insomnies, vos arrêts maladie que je ne vous souhaite pas, vos vacances ou vos ‘moments rien qu’à vous’ ! Croyez moi, vous serez en bonne compagnie !

Et je suis  preneuse de vos suggestions évidemment !

Bonne lecture les amis !

Jess’

(Et en attendant je trépigne à l’idée d’aller passer un week end à Bruxelles, je ne me sens pas prête pour la reprise demain, je me suis beaucoup interrogée face à mon vote pour les législatives mais j’ai voté et j’espère que le soleil va un peu se calmer sur les températures !)

3 réflexions sur “… ‘Des livres et moi’ de ma convalescence … 

  1. [Onglet ouvert depuis dimanche ! Message non posté ! Bravo Séverine !!!]

    Tu as toujours des supers idées pour tes titres de billets ! J’adore !!!….
    Côté série, je suis nulle car je n’avais jamais entendu parler de celles-ci.
    J’avais déjà noté « Thirteen raisons why »… quand j’aurais retrouvé Internet !!! (Depuis fin mars ! Plus de net !! L’horreur !)…

    Je note précieusement tes conseils de lecture… Je ne te donnerai pas les miens car je sais que t’es pas Fan des Musso-Levy et tutti quanti 😋 (actuellement je lis « l’horizon à l’envers »)…
    Je n’ai pas lu La Ligne Verte, tu m’as donné envie. J’ai vu le film plusieurs fois. J’avais adoré et pleurer toutes les larmes de mon corps aussi… tellement happée, bouleversée et conquise par John Coffey. J’aimais beaucoup Mickaël Clarcke Ducan… (j’ai bcp pleuré à l’annonce de son décès…)…
    « La fille du Train » sera certainement l’un de mes prochains livres… Je n’ai pas vu le film…

    ********

    J’espère que ta reprise s’est bien passée… dur de reprendre si rapidement vu combien tu as souffert… si tu ne t’en sens pas le courage, repose toi Et prolonge ton AT.
    Gros gros bisous

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s